De l'efficience martiale (et comment le devenir)

L'efficience est la mesure de la vérité.  Principe Huna.

Notre pratique martiale peut avoir des buts multiples (comme la self-défense, l'efficacité martiale ou encore le divertissement) mais l'efficience est selon moi un Méta-objectif, c'est à dire un objectif qui permettra d'atteindre à peu près tous les autres... donc en devenant plus efficient, je vais forcément devenir plus efficace en self-défense, bouger mieux et même prendre plus de plaisir dans ma pratique martiale.

 

Qui fait usage de l'efficience n'éprouve pas la fatigue. Lao Tseu

Qu'est-ce que l'efficience ?

Pour moi l'efficience est l'un des principes de base de ma pratique martiale.

Et quand vous êtes efficients vous obtenez : la performance (efficacité), la sécurité et l'économie d'énergie, intéressant non? A mon sens ce n'est pas seulement intéressant (et si c'est le cas, cela restera de la curiosité intellectuelle pour vous, c'est bien d'être curieux, mais tant que vous ne l'appliquez pas cela restera juste du savoir sans le faire) mais essentiel. La voie de l'efficience est le chemin vers l'essentiel martial, vers votre vérité martiale propre, car chaque personne est unique.

De plus l'efficience doit être comprise sous un angle global (holistique), car l'être humain est Corporel, Émotionnel, Psychique, Énergétique et Spirituel...

 

Efficacité maximale pour un effort minimal. Principe du Judo.

Comment atteindre l'efficience ?

Je pense que c'est la question la plus essentielle qu'un pratiquant puisse se poser. Ma réponse tient en quatre principes d'efficiences, quatre piliers qui se soutiennent et s'équilibrent entre eux.

 

1 La respiration :

 

C'est notre seul moyen conscient de modifier des paramètres corporels inconscients.

 

Comment mieux respirer ? 

  1. Nez / Bouche : simplement inspirer par le nez et expirer par la bouche, car en situation d'urgence nous avons tendance à l'hyperventilation (par exemple en respirant uniquement par la bouche). Le fait d'inspirer par le nez régule la quantité d'air inspiré et permet d'allonger la respiration. Expirer par la bouche permet d'augmenter l'énergie disponible pour agir, ce qui est essentiel en situation de stress. Si vous méditez, faites du yoga ou vous voulez dormir, c'est OK de ne respirer que par le nez, mais cela ne suffit pas pour avoir assez d'énergie pour combattre. Cela va équilibrer le système nerveux sympathique (Yang) et parasympathique (Yin). Cet équilibre va favoriser une relaxation attentive.
  2. Suffisance : simplement respirer assez, de manière relaxée et cela doit toujours rester confortable.
  3. Types de respirations : chez la majorité des gens, la respiration est inconsciente, automatique (et souvent insuffisante...). Le second type de respiration est la respiration consciente, dirigée, cognitive. C'est un niveau supérieur, qui permet de créer un lien solide corps / esprit. Selon la situation la respiration doit être réactive, c'est à dire commandée par une réaction / position corporelle. Par exemple si je reçois un coup de poing dans le ventre, je vais expirer de manière réactive, et cette réaction DOIT s'apprendre (auprès d'un bon professeur ;-) ).
  4. La respiration est relative au contexte, c'est à dire vous, l'environnement et la situation. Apprendre à l'adapter est du grand art.

 

Le plus haut degré de la sagesse humaine est de savoir plier son caractère aux circonstances et se faire un intérieur calme en dépit des orages extérieurs. Daniel Defoe

2 La relaxation / tension sélective :

 

Nous avons tous besoin de tension pour bouger, respirer ou simplement maintenir notre posture (et diaboliser la tension n'a jamais aidé à être plus détendu) Le principe de tension sélective est simplement le fait de n'utiliser que la quantité de tension minimale pour créer la puissance maximale. Or nous avons tous une "armure" ou "carapace" musculaire liée à des tensions souvent psychiques ou émotionnelles. Mais la quantité de tension ou force nécessaire pour créer une grande puissance est relativement faible, plus faible que ce que l'on croit.

 

Comment être plus détendu ?

  1. En respirant de manière consciente, respiration et relaxation sont profondément liés. Beaucoup de méditations sont simplement de la respiration consciente...
  2. Auto-massages : se masser le corps avec une balle ou un rouleau dur d'auto-massage permet de relaxer consciemment des tensions musculaires profondes.
  3. Mouvement : certains mouvements spécifiques que j'enseigne durant mes cours permettent d'apprendre à générer de la puissance tout en relaxation, en utilisant la vague. Le mouvement permet également de prendre conscience de certaines tensions en se secouant par exemple.

3 Structure / Posture :

 

Une structure adaptée permet de bouger bien plus facilement. Cette posture idéale, peut être appelée structure. Au niveau Corporel, c'est principalement la colonne vertébrale qui doit être placée correctement. La posture sert de cadre général, mais elle doit rester souple et détendue.

 

Bases d'une structure correcte :

 

  • Le sacrum est légèrement en rétroversion, ce qui vient aplanir le bas du dos.
  • Au niveau dorsal, on roule les épaules vers l'arrière et on serre légèrement les omoplates comme si on serrait un crayon entre elles.
  • Au niveau des vertèbre cervicales, on rapproche le menton de la poitrine, tout en imaginant que la tête est accrochée par un fil à son sommet (Paé Roé 20DM).

4 Mouvement :

 

Notre manière de bouger peut également favoriser ou non l'efficience. Par exemple le fait de rester statique va nous faire perdre beaucoup de temps de réaction ( c'est pour cela que les boxeurs restent en mouvement continu, car il est plus facile de bouger lorsque on bouge déjà que de briser l'inertie).

 

Comment bouger de manière plus efficiente ?

 

Voici quelques clé pour bouger de manière plus efficiente :

  • Restez toujours en mouvement, même très léger, pour ne pas devoir vaincre l'inertie.
  • Utilisez des mouvements circulaires ou en 8, car ils permettent de réutiliser l'énergie à l'infini.
  • Utilisez une séquence correcte (ordre des mouvements) et le bon timing (le juste moment), c'est essentiel!
  • Utilisez la force de votre adversaire contre lui-même!

 

Merci de m'avoir lu jusqu'ici et si cet article vous à plus, pensez à me laisser un petit commentaire ou à le partager sur les réseaux sociaux.

 

Et rappelez vous que vous êtes le meilleur expert sur vous même qui puisse exister!

Écrire commentaire

Commentaires : 0