Apprendre la self-défense

Pourquoi et comment apprendre à se défendre ?

Nous devons prendre conscience qu'au final, il n'y a que nous qui pouvons nous défendre. Nous devons prendre la responsabilité totale de notre propre sécurité. Nous ne pouvons et devons n'attendre de personne d'autre de l'aide. Vous ne devez dans la pratique ne voir la police et les ambulanciers que comme ceux qui seront là uniquement après l’agression, mais qui ne pourront rien pour vous sauver réellement durant celle-ci (mais il faut bien quelqu’un pour ramasser votre dépouille…). Si vous pensez comme cela, la pratique de la self-défense ou d’un art du combat vous paraîtra aussi indispensable que de savoir pratiquer les premiers soins (secourisme de base).

Les risques d’agressions sont en vérité assez faibles, mais sont bien réels. De plus il suffit de se faire agresser une seule fois dans notre vie pour que tous nos efforts dans l’apprentissage de la self-défense ou des arts martiaux en vaille vraiment la peine. Un paradoxe est que plus vous allez être capables de vous défendre efficacement et moins vous risquez de devoir le faire dans la réalité. Car nous avons également une meilleure conscience du danger nous entourant.

Car la confiance que vous gagnez se voit et se ressens.

Quand vous prenez confiance dans vos réelles capacités à vous défendre (sans s’illusionner non plus) vous allez exprimer cette confiance dans votre attitude plus positive et assurée. Celui qui a la maîtrise de son propre corps dégage également plus d’assurance et cela va dissuader bien des agresseurs cherchant la victime la plus faible et facile possible.

Car vous devenez également bien plus attentifs dans la vie de tous les jours.

Pour vivre plus en sécurité, il nous faut apprendre l’attention vigilante, car celle-ci nous permettra d’éviter la majorité des situations dangereuses. Car les gens inattentifs sont bien plus souvent victimes d’agressions (mais également d’accidents en tous genres), donc gardez votre regard libre en évitant d’avoir tout le temps votre nez collé à votre smartphone. Je sais que c’est facile à dire !

Quelle est la meilleure pédagogie pour la self-défense ?

Progressivité.

L’apprentissage de n’importe quelle discipline va nous demander de traverser différentes étapes. Depuis un les débuts pas à pas jusqu’au test sous pression le plus avancé, il est important pour réellement apprendre dans son corps comment se défendre d’augmenter progressivement la difficulté des différents exercices. Il est également important d’être exposé régulièrement aux mêmes techniques et situations afin d’en améliorer la mémorisation (principe de la répétition espacée).


Self-défense réaliste : système P.A.R.T

En self-défense du point de vue SystemArt, la pédagogie doit nous amener vers la réalité tout en préservant notre intégrité physique dans le processus. C’est pour cela qu’en SystemArt nous utilisons le système P.A.R.T. Découvrons un peu mieux celui-ci.

Probabilité.

Le principe de probabilité est assez simple. Il nous faut apprendre à utiliser les outils techniques et stratégiques les plus probables (qui fonctionnent le mieux dans la majorité des cas). Pour cela, en suivant la loi de Pareto (on peut se défendre dans 80% des cas grâce à 20% des techniques ), il s’agit d’apprendre celles-ci en premier afin de mieux maîtriser ces techniques primordiales et les renforcer grâce à la répétition espacée.

Adaptabilité.

Connaître des techniques, c’est bien, mais savoir adapter celle-ci et son application dans la réalité (tout est changeant et changement, par ex. nous-mêmes, notre environnement ou notre adversaire). Cette adaptabilité va s’acquérir par différents exercices la stimulant particulièrement et spécifiques de notre école SystemArt.

Responsabilité.

Nous sommes responsables de nos actes. Quand il y a une situation de crise, nous devrons faire face aux actes posés durant cette situation. Prendre conscience de ce fait est essentiel pour réellement être responsable de toutes les conséquences de nos actes. Toute self-défense doit être proportionnelle à l’attaque subie.

Tactique

La tactique est ce qui fait la différence entre l’utilisation intelligente des moyens à notre disposition ou l’usage tout en force de nos moyens. La tactique sera souvent ce qui fera la différence, même si toutes les stratégies trop élaborées tombent souvent à l’eau lorsque nous somme soumis à un stress important.


Conditionnement physique et mental.

Il est particulièrement important de se conditionner physiquement et mentalement. Plus nous sommes forts et aptes physiquement et mentalement et moins nous risquons d’être dépassés par les événements. De plus la grande majorité des gens de nos jours manquent d’activité physique, et le fait de bouger plusieurs fois par semaine durant 2h ne peut que leur faire du bien.


Quels sont les différents facteurs à prendre en compte dans une agression ?

1° L’agresseur.

C’est évident que notre agresseur est la menace principale en cas d’agression. Il existe d’autres facteurs ou menaces que nous allons voir ci-dessous.

2°La loi.

Selon la situation, la loi en elle même va représenter une menace sur nos finances et notre liberté… Donc il s’agit de prendre en compte la loi (principalement la proportionnalité) pour nos ripostes. Nous devrons toujours faire face aux responsabilités de nos actes. C’est ici que les contrôles articulaires (clé) et étranglements prennent toute leur valeur.

3°Nous-mêmes

Par nos limitations (physiques, émotionnelles et psychologiques), par nos peurs et nos tensions. Ou simplement par notre manque d’expérience, nous sommes assez souvent notre pire ennemi en cas de situation d’urgence. Seul un entraînement adéquat permet de progresser afin de devenir notre meilleur allié.

4°Notre environnement

Durant une agression, il ne faut pas se focaliser sur la menace, mais au contraire ouvrir son attention afin de ne pas se faire piéger, que ce soit par un agresseur supplémentaire ou une voiture roulant simplement dans la rue ou l’on se trouve…


Quel sont les vrais dangers…dans nos vies modernes.

Inactivité physique.

Il faut rester honnête, j’enseigne la self-défense et les arts martiaux depuis 18 ans, mais les risques de se faire agresser (si l’on est un peu attentif et prudent), sont très faible. Comme je le disais plus haut, il suffit d’une seule fois. Mais il existe une autre raison pour s’entraîner vraiment régulièrement : les conséquences sur notre santé de la sédentarité et de l’inactivité physique sont prouvés et la pratique des arts martiaux en général est juste géniale à long terme pour conserver au corps sa mobilité et ses fonctions en général.

Les chutes

Les chutes sont une grande source de blessures, et à tout âge (évidemment les chutes chez les personnes âgées ont encore plus de conséquences). La pratique régulière et progressive de mouvement au sol (groundflow, ou acrobaties basses) ainsi que de différentes roulades et brises-chutes permet de redevenir « ami » avec le sol et ainsi de minimiser au maximum les risques de blessures lié aux chutes en général. De plus beaucoup de situations de rue finissent au sol, et plus nous sommes à l’aise au sol, plus nous avons de chances de bien nous en sortir.

Isolement social

Nous sommes de plus en plus déconnectés du monde réel, et le fait d'être en contact avec des personnes physiques et non virtuelles est de plus en plus rare.

Le fait de pratiquer une discipline physique régulière avec d'autres gens est indéniablement un facteur de reconnexion sociale.


Se défendre. Protéger les siens.

En fait, il risque fort que ce soit à nous de défendre ou sauver quelqu'un, surtout si nous avons des enfants, un mari ou une femme. En SystemArt nous voyons également des situations limites ou nous devons venir au secours de quelqu’un. Il est idéal de prévoir un plan de secours à l’avance afin de savoir réagir avec nos proches de manière coordonnée et efficace.

Livres inspirants :